Hadrien Daudet – PHOTOGRAPHER

out of the box

Amérique – America

USA, Canada, 08/2011

Un tour de voiture dans la banalité fascinante du nord-ouest américain. Grands espaces agricoles, villes moyennes de classes moyennes peuplées aussi de clochards. Tout est comme dans un bon film américain – le décor est très réaliste et les comportements sur-joués. Il y a quelque chose de satisfaisant à retrouver un pays tel qu’on le connaît dans notre imaginaire.

De l’autre côté de la frontière, le Canada de l’ouest est tranquille, lové dans son système de protection sociale, ses richesses minières et sa faible densité de population. Y trouver un pauvre, en dehors du cliché de l’indien alcoolique, tient du pari.

Pour certains, c’est le pays frère des Etats Unis qui grandit dans son ombre sans exister vraiment. L’endroit où le journal national s’ouvre sur le tournoi annuel de rodéo et se clôt sur le sauvetage d’un gamin perdu dans les bois. Ce sont les mêmes voitures, les mêmes chaines de supermarchés et de burgers – mais les gens sont plus tranquilles, plus drôles aussi, comme s’ils ne craignaient pas de vivre sans toujours se référer au bien ou au mal comme étalon de leur conduite.

A ride into the trivial yet fascinating American Northwest. Large farmlands, middle class towns also populated with homeless people. Everything looks like a good American movie – the scenery is very realistic and the behaviors are overplayed. There is something satisfying in seeing a country as it is in our vernacular imagery.

On the other side of the border, western Canada is quiet, nestled in its welfare system, its mineral abundance and low population density. Finding a poor, apart from the cliché of the alcoholic Native, is a challenge.

It is for some the brother of the United States, growing up in its shadow. The country which doesn’t really exist. The place where the national news bulletin starts with the annual rodeo tournament and ends with the rescue of a boy lost in the woods. These are the same cars, same supermarket and burgers chains  – but people are easier going and funnier, as if they were not afraid to live without always referring to good or evil as the standard of their behavior.

— click on the photos to enlarge —

Advertisements

Written by hadriendaudet

2011/12/03 at 16:15

Posted in unsorted